Menu actions HALTE SIDA

Présidente Fondatrice et Vice-Président

advertisement

advertisement

advertisement

Nos coordonnées

Association HALTE SIDA
90 av Général Leclerc
92340 Bourg La Reine

Nos actions
18 Mai 2003 - Repas et don de moustiquaires

Alonso Unsure

Les mères de l’association HALTE-SIDA désormais visitent tous les dimanches plusieurs quartiers de Pointe Noire ou résident des orphelins pour leur offrir un repas. Les orphelins à qui les mères doivent rendre visite sont toujours prévenus à l’avance.
Ce 18 Mai, l’association a reçu un don de moustiquaires de la part d’une personne expatriée française. L’utilisation de moustiquaires est une nécessité lorsque l’on vit dans un pays tropical tel que le Congo.

Pour voir les photos, cliquez ici

En effet, les moustiquaires permettent de protéger les personnes des piqûres de moustiques qui malheureusement véhiculent une maladie parfois mortelle appelée paludisme ou malaria. Beaucoup des orphelins de HALTE SIDA n’en disposant pas, ce don a permit à l’association d’en offrir à certains d’entre eux.


Aidées par les jeunes bénévoles de l’association, les mères d’HALTE-SIDA ont préparé un repas composé d haricots et de poisson. Le repas a été préparé au siège et a ensuite été embarqué dans de grosses marmites puis emmené directement au domicile des orphelins.


C’est la société Alucongo qui nous a fait don de 6 grosses marmites et 2 cuvettes et nous remercions vivement son Directeur Général et la directrice des Etablissement Gumez pour leur attention particulière accordée à l’action de HALTE-SIDA.
A l’aide de 5 taxis, nous avons formé une cantine ambulante qui passait dans plusieurs quartiers pour la distribution de la nourriture qui a commencé à 13h30. Les bénévoles se sont rendus aux sites suivants : TiéTié, Kouikou, Siafoumou, Tchimbamba et Mpaka.

En fin de journée, nous avons été touchés par une triste nouvelle. Une mère veuve et malade qui avait 4 enfants que nous avions prit en charge, venait de décéder. Cette journée qui avait commencé avec la joie s’est terminée par des larmes. Nous espérons trouver rapidement des parrains pour ces enfants.

 
22 Mars 2003 - visite des mamans aux orphelins

Alonso Unsure

Dans le cadre de ses missions humanitaires, l’association HALTE-SIDA ne cesse de rendre visite à ses orphelins. Le 22 Mars 2003, les mères membres de l’association sont allés offrir un repas à des orphelins vivant dans un quartier appelé TCHIMBAMBOUKA.

Pour voir les photos, cliquez ici

Ces mères de l’association grâce aux dons récoltés par l’association s’efforce d’offrir un repas tous les mois à plusieurs orphelins du SIDA vivant à Pointe-Noire. Ces repas qui symbolisent le cordon ombilical liant ces mères de l’association et ces enfants a été baptisé « repas d’amour du prochain » et peuvent être offerts grâce à la contribution des personnes touchées par nos œuvres : des Congolais et des personnes de toute nationalité résidant à Pointe-Noire.

Les orphelins ont certes perdu leur parents, mais nous essayons tout de même de faire en sorte qu’ils reçoivent de l’amour maternelle. Notre plus satisfaction est de pouvoir leur rendre le sourire et de pouvoir contribuer à ce que leur vie soit moins éprouvante. HALTE-SIDA prend en charge non seulement les enfants qui on perdu leurs deux parents, mais également ceux dont l’un des parent est encore vivant mais s’avérant être au stade terminal de la maladie.

Le 22 mars 2003, les mères de l’association on rendu visite à plusieurs orphelins pour leur offrir un repas après l’école (vers 12 h). Le repas offert ce jour là était constitué de poulet, saka-saka (nourriture locale), manioc (nourriture local). Il leur a aussi été donné du chocolat et des bonbons offerts par une femme expatriée résidant au Congo.

Afin d’être à l’écoute des difficultés de leur vie quotidienne, à la suite du repas, les mères de l’association ont discuté avec les orphelins individuellement. Les témoignages recueillis par chacun des enfants étaient très poignants mais nous faisions en sorte de ne pas montrer notre tristesse devant eux. Lors de nos entretiens avec eux, nous avons insisté sur l’importance de la poursuite de leurs études. Beaucoup des enfants pour qui nous avons payé les droits scolaires et qui ont pu ainsi retrouver les bancs de l’école ont été reconnaissants nous ont promis de travailler de leur mieux afin de ne pas nous décevoir.

Avertis par les méfaits du SIDA qui a emporté leurs parents, notre message passe désormais sans tabou et sans réserve auprès d’eux. Nous leur avons fait comprendre qu’il était important qu’ils respectent les conseils que nous leur avons donné afin qu’ils évitent d’être eux même contaminés par le VIH.

A l’issu de la journée, nous avons eut un entretien avec une mère atteinte du SIDA et sa fille. Petit à petit, HALTE SIDA gagne son pari qui est de pouvoir délier les langues et lever le voile qui a trop longtemps caché la réalité du SIDA au Congo.

 
6 Mars 2003 - Soutien scolaire

Kenya Lion Durant la journée du 6 Mars 2003 à 15h30, deux bénévoles de l’association ont été volontaires pour aider plusieurs orphelins à faire leur devoir scolaire. Ils se sont rendus aux domiciles de plusieurs enfants qui sont à l’école primaire (de CP à CM2). Ces enfants ont pu repartir à nouveau à l’école grâce aux droits scolaires payés par l’association.
- T. Sorel (CM1)
- T. Dofrède (CE2)
- B. Julifa (CE2)
- T. Justel (CE1)
- M. Précille (CP)

Ces enfants n’avaient aucun manuel et très peu de fournitures scolaires. Les bénévoles ont constaté les difficultés à lire et à écrire de ces enfants. N’ayant aucune assistance familiale, HALTE-SIDA leur a donné des vivres et des vêtements grâce aux dons offerts par des personnes sensibles à notre action.
Durant cette journée de soutien scolaire, une dame âgée ayant entendu la présence de HALTE-SIDA dans son quartier, nous a présenté 3 orphelins de bas dont elle a la charge. Elle nous a confié ses peines et à quel point il lui était très difficile de s’occuper de ces orphelins.
Nous avons alors décidé de prendre en charge ces enfants dont les parents sont décédés en 2002 et 2003:
- T. Vervina (handicapée) 7 ans
- T. Therlie 5 ans
- T. Padou Safié 1 an

 
26 Février 2003 - visite au domicile des orphelins

Sierra LeoneLa préseident Mme BAGNIAKANA rend visite au domicile des orphelins.

Pour voir les photos, cliquez ici 

 
Decembre 2002 - repas d'amour du prochain

Sudan Airline Discours prononcé lors du repas offert aux orphelins le dimanche 15 décembre 2002 à 14h30 à SUECO.

(pour voir les photos, cliquez ici )

"Chers parents, chers enfants, chers bénévoles

Nous voudrions vous remercier d’avoir répondu à notre invitation de ce Dimanche 5 décembre 2002 sous le regard de nos enfants ici présents.

Les enfants vulnérables ne sont pas différents des enfants dont les besoins sont couverts, habitants nos maisons, car ils sont nés d’un père et d’une mère.
Mais seulement, tous n’ont pas cette change d’avoir à leur coté papa ou maman, parfois les deux. Après avoir perdu prématurément leurs parents, certains sont élevés par une tante, un oncle, voire un frère ou une sœur, d’autres ont carrément été abandonnées ou chassés par les « ba famille ya papa » de la parcelle dans laquelle le père ou la mère les avaient laissés.

Ces enfants vivent dans la précarité la plus totale car il est difficile à ceux qui s’en occupent de pourvoir à leurs besoins.

Notre association travaillant pour la bonne cause a en ce mois de décembre et des jour à venir, initié une action sociale envers les orphelins. Nous avons réussi à faire cette activité que nous avons intitulée : « Repas d’amour du prochain » grâce à la générosité de tous, tant des Congolais, des expatriés que des sociétés basées au Congo Brazzaville.

Nous vous disons à tous merci d’etre là aujourd’hui avec nous pour témoigner de notre amour et de notre élan de solidarité envers ces enfants. Il est bien certain que sans la générosité des uns et des autres, cette fete qui nous tenait tant à cœur n’aurait pu se réaliser. Vous êtes formidables !

Aussi nous tenons à souligner que personne n’a contribué ni en trop ni en moins, mais au contraire vous avez tous contribué à égalité grâce à l’amour que chacun a manifesté à l’endroit de ces enfants.

Voici donc, le moment crucial de notre journée, c est le repas que nous servons à ces enfants dans la joie, dans la gaieté, dans l’amour sans rien attendre en retour. Nous servons avec notre cœur car ces enfants sont nos enfants et aussi les votres.
Notre joie est grande d’etre venus nombreux, nous voulons vous remercier encore une fois pour votre aide, pour vos encouragements. C’est dans l’amour que l’on moissonne bien, et l’amour du prochain, la sollicitude envers l’autre ne fait point de mal.
Pour terminer, à vous les enfants, sachez que vous aussi, par leur présence et leur générosité ont contribué au succès de cette fête dont vous garderez je n’en doute point, un souvenir inoubliable.

Restez sages et surtout, soyez toujours polis envers les autres. Il ne faut pas etre triste. Nous vous aimons de tout cœur.
C’est maintenant l’heure de partager ce repas. Nous vous souhaitons bon appétit.
Je vous remercie "
Célestine BAGNIAKANA
Présidente de l’association HALTE SIDA

 

 

 
<< Start < Prev 11 12 13 14 15 16 17 Next > End >>

Page 17 of 17